Danser à la fleur de l'âge : les plaisirs retrouvés

Télécharger
PLV_22nov2017.jpg
Image JPG 509.0 KB

Christophe APPRILL, sociologue de la danse, Urmis et Centre Norbert Elias, Marseille

Discutante : Elodie VERLINDEN, chercheuse en danse, centre RESIC, ULB

 

Mercredi 22 novembre 2017 de 12 à 14 heures 

Institut de Sociologie ULB, Avenue Jeanne 44, 1050 Bruxelles

Salle Janne (15ème étage)

 

Entrée libre

 

Il y a le plaisir du texte (R. Barthes) et le plaisir de la danse, celui des amateurs qui s’adonnent à un loisir simple.
 
Après une contextualisation de cette « passion ordinaire », rendant compte des danses qui s’y pratiquent, des types d’interaction (danses hétérosexuelles, danses de contact) et de l’évolution des fonctions du bal, Christophe Apprill aborde ici quelques aspects de ce que la danse fait aux seniors, à partir d’un terrain réalisé dans un dancing parisien, et de ses propres pérégrinations sur des parquets « où l’on se frotte, ce qui est peut-être pire que de se donner » (José Germain).

 


2018. Les cultures du bal, Presses Universitaires de Paris Ouest, Coll. Ethnographies plurielles, à paraître.

2017. Le goût du corps, Mercure de France.
2012. « Dancings parisiens au quotidien : un loisir de seniors », Ethnologie Française,

« Le Paris des ethnologues », n° 42/3, pp. 483-491.
2005. Sociologie des danses de couple. Une pratique entre résurgence et folklorisation, Paris, L’Harmattan.
2000. « Le dancing, un monde de la nuit l’après-midi », Les Annales de la recherche urbaine, « Nuits et lumières », n° 87, pp. 29-35.